Nelly rejoint l’équipe ‘Longest Yard’

Nelly a l’habitude de faire des hits. Se faire frapper était une autre histoire.

Le rappeur de la superstar est en train de faire ses débuts au cinéma dans «The Longest Yard», comme le rédacteur en chef d’une équipe de football de la prison qui s’occupe d’une équipe de gardes. Adam Sandler joue le quart et Burt Reynolds – qui a joué dans l’original de 1974 – joue l’entraîneur de l’équipe de la prison.

Nelly a parlé à l’Associated Press de ses propres cascades, de ses temps de prison et des raisons pour lesquelles les rappeurs font de bons acteurs:

AP: Vous avez filmé des dizaines de vidéos, mais ceci est votre premier film majeur. Comment était-ce?

Nelly: C’était cool. Je ne veux pas dire facile, car ce n’était pas facile. C’était naturel pour moi parce que je pouvais m’identifier si facilement au rôle que je jouais au football et que je passais du temps avec les gars. Mes expériences en jouant au football ont aidé. J’ai joué dans la ligue de football junior et le lycée à Saint-Louis. Ce n’était pas quelque chose que je devais prendre pour trop de cours de théâtre. Je n’ai pas eu à pleurer sur un film ou quelque chose comme ça.

AP: Toujours passer du temps en prison?

Nelly: Pas dans cette mesure. Pas de temps de prison. J’ai passé quelques jours ici et là en grandissant.

AP: Votre personnage portait le numéro 23 sur son maillot. Toute raison spécifique pour laquelle vous avez choisi ce numéro?

Nelly: Michael Jordan. Allons! Je voulais obtenir le numéro 1 mais ils l’avaient déjà prévu pour quelqu’un d’autre. Donc je devais y aller avec 23. MJ est le meilleur athlète à avoir jamais vécu.

AP: Je sais que vous avez été recruté pour jouer au baseball à l’école secondaire, mais vous pratiquez quelques autres sports. Quel est ton meilleur sport?

Nelly: Contrairement à ce que tout le monde dit, je pense que mon meilleur sport est le football. Mais j’ai été mieux construit pour le baseball. Je ne suis pas très grand. … je mesure environ 5 pieds 9 pouces, 175 livres. J’avais environ 5 pieds 7 pouces, 150 livres. Donc le baseball était bon parce que je pouvais courir, je pouvais frapper, je pouvais attraper. Mais mon insaisissabilité a fait de moi un bon joueur de football. Je dirais que le basketball est mon pire sport.

AP: Vous avez joué à beaucoup de jeux de célébrités. Est-ce que cela vous a aidé à préparer ce rôle??

Nelly: Bien sûr. J’ai capté une passe de touché de Warren Moon. Intercepté Dan Marino. Pris une passe sur Deion (Sanders), c’était quand Deion était jeune. C’est suffisant pour un jour: l’attaque de Moon, l’interception de Marino et la passe dans le meilleur virage pour jouer le match. C’était dans le jeu MTV Rock ’n’ Jock. Faites-moi savoir si vous ne l’avez pas vu. Je peux t’envoyer la bande.

AP: Aviez-vous déjà vu le film original avant d’avoir été contacté pour ce rôle?

Nelly: Il y a longtemps. Ensuite, j’ai dû le regarder à nouveau pour mieux le connaître. Mais Burt Reynolds a fait son travail à l’époque. Vous savez, je regardais «Smokey and the Bandit» et tout ce que.

AP: Qui était un meilleur quart, Adam Sandler ou Burt Reynolds?

Nelly: Oh mec, tu ne peux pas me demander ça. Eh bien, Adam était probablement le meilleur quart-arrière, mais Burt semblait plus cool. Burt était lisse dans la journée. Adam est un comédien. Burt était toujours un homme de dames.

AP: Comment fonctionnait-il avec Adam Sandler?

Nelly: Il est drôle, vraiment drôle. C’est un grand gars aussi. Je le considère comme un vrai bon ami maintenant. Pas un ami d’Hollywood, un véritable ami. Vous savez, vous avez les gars que vous appelez et vérifiez si vous pouvez faire quelque chose pour aider. Il est l’un de ces amis. Il a déjà fait une apparition dans ma nouvelle vidéo. Je l’ai eu raison, conduisant la vieille Lincoln Continental avec quelques jantes.

AP: Quelle a été ta scène préférée à filmer dans le film?

Nelly: Les jeux. Ils étaient amusants. Nous étions en train de courir et de frapper. Ce sont de vrais hits que vous voyez à l’écran. Je voulais tout faire seul. Pas de cascade double, à part la scène où je suis filé en l’air. Mais tout le monde retenait son souffle sur la ligne de touche. La scène où mon personnage est touché et blessé, c’était moi. Ces gars-là ont été durs avec nous. (L’ancien secondeur professionnel Bill) Romanowski, il voulait nous frapper pour de vrai. Lorsque nous sommes arrivés au camp, quelque chose a cliqué dans sa tête.

AP: Il y a eu une apparition récente de rappeurs sur grand écran. Pourquoi donc?

Nelly: Nous apportons notre propre audience. Le hip-hop, c’est plus que de la musique, c’est une culture. C’est plus grand que ces chansons à succès. Il y a environ 50 millions de fans de hip-hop dans ce pays, peut-être plus. Cela se traduit par beaucoup de dollars lorsque les fans viennent en aide à quelqu’un comme moi. Si un nouvel acteur joue ce rôle, il n’ya pas de tirage au sort supplémentaire. Maintenant, vous faites venir un rappeur qui a vendu huit ou neuf millions d’albums … un pourcentage de ces personnes va vouloir voir le film. Nous ne le faisons pas pour enlever aux acteurs qui le méritent. Parce que nous les adorons. Nous sommes fans de Denzel et Larenz Tate, Cuba Gooding, Samuel L. et ces gars-là. Ce n’est pas comme si nous essayions de retirer quelque chose de ce qu’ils faisaient. Il y a suffisamment de rôles à jouer. Et maintenant, il y a des films qui sont faits spécifiquement pour les (rappeurs). De nombreuses sociétés de production proposent des offres aux artistes qui n’ont même pas encore réalisé de film. Ils savent que nous traduisons en argent.

AP: Pourquoi les rappeurs font-ils de si bons acteurs?

Nelly: Nous avons beaucoup de pratique. Les vidéos aident aussi un peu. Nous nous familiarisons avec les caméras et le tournage. Je pense aussi à la façon dont vous vous conduisez et vous manipulez quotidiennement. Beaucoup de ces rappeurs se produisent ici, agissant comme des gangsters quand ils savent qu’ils ne le font pas. Tout le monde ne réussira pas, mais une fois que vous aurez surmonté cette peur initiale de jouer et que vous y allez et que vous le faites, cela devient plus facile. C’est plus profond que ça, cependant. Je ne manquerais jamais de respect à l’art d’agir, c’est profond.

AP: Dollar pour dollar, films ou musique?

Nelly: Potentiel? Certainement des films. Regardez Will Smith. Il peut réaliser deux films par an entre 25 et 30 millions de dollars par film. C’est 60 millions de dollars par an. Savez-vous combien de temps il faut à un artiste pour vendre ces disques? C’est presque impossible à moins que vous ne possédiez tout. C’est pourquoi vous voyez des rappeurs entrer dans toutes les autres choses. Des lignes de vêtements, des jantes, des étiquettes, des boissons énergisantes, des bijoux, tout ce que nous pouvons transformer en une opportunité commerciale. Mais les films sont la voie. Regardez John Travolta. Il achète des avions comme des rappeurs achètent des voitures. Je me dis: “Attendez une minute, qu’est-ce que je fais mal?” Il y a une grande différence entre lancer une centaine de milliers de dollars sur une voiture et dépenser entre 10 et 20 millions de dollars dans un avion..

AP: Vous avez également travaillé sur la bande son?

Nelly: J’étais le producteur exécutif de ce joint. Nous avons des artistes du label Derty Entertainment, le Kin Folk, Murphy Lee, nous avons également Eminem et D12. C’était le premier projet (producteur exécutif) que j’ai fait. Je fais généralement juste une chanson, obtenir de l’argent et courir.

About

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

8 + 2 =